AGENDA



lundi 22 janvier 2018

Expo Universelle, satisfaction des associations devant son abandon par le gouvernement

Communiqué de presse suite à l'abandon 
du projet d'aéroport NDDL et 
de la candidature Expo universelle 2025
(21 janvier 2018)

Le comité NDDL-Plateau-de-Saclay et le collectif Urgence-Saclay se réjouissent de la décision prise d'abandonner le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. La méthode choisie par le gouvernement a été la bonne : reconsidérer complètement la situation en nommant des rapporteurs indépendants pour étudier en profondeur les deux alternatives possibles. La solution choisie, la rénovation de l'aéroport Nantes-Atlantique, outre qu'elle est beaucoup plus respectueuse de l'environnement, est aussi la moins chère. 

Nous accueillons ce weekend, avec le même soulagement, le renoncement de la France à sa candidature à l'exposition universelle 2025 qui avait pour cible des terres encore cultivées du Plateau de Saclay. 

La folie des grandeurs avait conduit les majorités élues locales à rajouter ce projet aux difficultés de la construction institutionnelle de l' « Université » Paris-Saclay (1) et aux difficultés de transport vers et sur le plateau. Outre la tartufferie de prétendre protéger la planète en commençant par bétonner encore plus de terres agricoles, seuls des naïfs pouvaient croire aux promesses mirobolantes de 160 000 emplois durables créés et de 23 milliard d'euros de gains économiques. Le vrai risque était bien plutôt de creuser encore plus le déficit prévisible des finances publiques ces prochaines années. Ce point ne pouvait pas échapper à une analyse financière sérieuse.  

Tout comme à Notre-Dame-des-Landes, et comme pour cette candidature déraisonnable, il faut maintenant remettre à plat et regarder avec objectivité les projets d'urbanisation du plateau que les majorités élues au département et à la communauté d'agglomération continueront à pousser, dans la même opacité que feu la candidature à l'exposition universelle. 

Pour résoudre les problèmes de transport, point très difficile dès aujourd'hui pour les usagers, la solution la plus chère, la plus longue en délai de réalisation et la plus menaçante pour les terres agricoles a été retenue. Ce train sur viaduc arrivera de toute façon bien tard et aux dernières nouvelles, c'est le futur réseau Grand Paris Express dans son ensemble qui est actuellement remis en question, pour cause d’explosion de son budget prévisionnel. 

Il serait donc temps d'étudier sérieusement les solutions alternatives de transport proposées par divers spécialistes. Il s'agit d'entretenir et d'améliorer l'existant, en particulier le RER B, de considérer les liaisons vallée-plateau sous forme de téléphérique, d'améliorer la desserte par les lignes de bus, dont celui en site propre. 

Quant à la construction d'un hôpital sur le Plateau au détriment de la rénovation des hôpitaux de proximité du Nord-Essonne, avec fermetures à Orsay, Longjumeau et Juvisy, voilà encore une vision d' « excellence » bien défavorable aux habitants. Outre l 'éloignement des services hospitaliers, le projet correspond à une offre de lits en diminution d'environ 30 % sur le périmètre cité et à la perte de 625 emplois, dont nombre de personnels soignants. 

(1) Le regroupement forcé d'établissement d'enseignement supérieur et de recherche n'a pas donné les résultats attendus en termes de construction institutionnelle. L’État a déjà investi plusieurs milliards d'euros en immobilier mais c'est la division qui règne avec deux projets concurrents (Paris-Saclay d'un coté, Polytechnique de l'autre). Même dans le cas de l' « université » Paris-Saclay, plusieurs composantes veulent conserver leur identité propre. 

Comité de soutien NDDL-Plateau-de-Saclay 
Collectif Urgence Saclay !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire